Londres en bonne compagnie
Anne Martinetti
Éditions Dakota, 2009
192 page
s, 15,70 €.

 
Coups de cœur FNAC des vendeurs : BRUNO de Paris - Forum (Châtelet les Halles)
Saluons la sortie de ce nouvel "opus touristique" sur Londres . Une invitation à découvrir cette ville cosmopolite au travers de récits légendaires ,d'annecdotes et de personnages célèbres qui ont su en révéler les charmes de façon inédites. Sans oublier les petites haltes gastronomiques et les infos pratiques.

Après avoir délicieusement marié 
gastronomie et littérature (Crèmes et châtiments, recettes délicieuses et criminelles d'Agatha Christie, éditions Lattès, 2005 et Les Petites Recettes modèles,inspirées des romans de la Comtesse de Ségur, éditions Aubanel, 2007), pour s'attabler ensuite au cinéma (La Sauce était presque parfaite, recettes inspirées des films d'Alfred Hitchcock, éditions des Cahiers du cinéma, 2008) et à la télévision (Faim de séries, Hachette Pratique, 2008), cette auteure talentueuse et originale renouvelle à présent le guide de voyage, grâce à une collection inédite intitulée « En bonne compagnie » et lancée par les éditions Dakota.

À la croisée des chemins entre le guide touristique, le recueil vivant de citations et la galerie de portraits sans oublier quelques recettes traditionnelles, ces guides d'un genre nouveau, consacrés l'un à Londres, l'autre à New York, revisitent les rubriques classiques des manuels de voyage (préparer son voyage, bonnes adresses, visites incontournables, etc.) en compagnie d'illustres habitants et voyageurs, écrivains, personnages de fictions et célébrités.
Comme l'explique le quatrième de couverture du guide Londres en bonne compagnie, le lecteur pourra ainsi « prêter l'oreille aux avertissements météorologiques d'Alexandre Dumas avant de composer sa valise ; se fier aux bons conseils d'Agatha Christie et du Dr Watson pour se loger ; visiter la Tour de Londres avec Shakespeare ; fouler les trottoirs du quartier so chic de Mayfair aux côtés d'Oscar Wilde ; faire son shopping londonien grâce à Bridget Jones ; se promener sur les traces d'Alfred Hitchcock ou de 007, le plus secret des agents de Sa Majesté ; et si la faim le tenaille, tenter la recette des crumpets d'Hercule Poirot ou celle du poulet à la Dickens ».

Régine Cavallaro, Ulysse
Retour à l'accueil